top of page

mardi 1er août à 20h
récital

Haras du vieux château

bénichou.png

Piano Jonathan Bénichou

Soprano Jessica Naïm

Musicien toujours en recherche, Jonathan Bénichou s’imprègne tout au long de son parcours musical de l’héritage des écoles pianistiques françaises et russes dont il tire une synthèse personnelle, à l’image de ses origines, de cultures multiples.

Il est invité à se produire en récital et avec orchestre en France, par les Festivals renommés, Allemagne, Belgique, Ukraine, Russie, Tchéquie, Pologne, Moldavie, Transnistrie, Roumanie aux Etats Unies et en Colombie.

Attiré par la recherche de langages musicaux alternatifs, il compose la bande originale de divers courts-métrages et ne cesse d’approfondir de nouvelles idées sonores dans le cadre de projets multidisciplinaires. Il compose également des œuvres pour piano : Réminiscences, Suite "Transmutation", La Princesse exilée, Imploration, Fantaisie, Valse oubliée.

En musique de chambre, il joue régulièrement avec de nombreux partenaires avec qui il entretient une complicité qui le mène à se produire dans de nombreuses formations. Il poursuit un partenariat avec Hélios Azoulay et l’Ensemble de musique incidentale et joue des œuvres écrites dans les camps de concentration en se produisant en France, Allemagne, Belgique et participe à des émissions de radio et de télévision sur France Musique, RFI, Arte, Mezzo, Fr2, Fr3, ainsi qu’à l’étranger.

Depuis toujours passionné par la musique de son temps, Jonathan Benichou crée le concerto Carpe Diem de Sacha Chmykov, des pièces pour piano de Marc-Olivier Dupin à l’Auditorium du Louvre, pour L’Eneide de Virgile en collaboration avec la Comédie-Française, le quatuor pour clarinette, cordes et piano ‘Court Studies’ de Thomas Ades, ou encore la sonate ‘Le Rêve du monde’ d’Olivier Greif pour laquelle il collabore à l’édition avec la maison Symétrie et Il est invité à se produire dans la «Fantaisie concertante» pour piano et orchestre de Thierry Escaich

bottom of page